Salon macparis

du 26 au 29 novembre 2015

Espace Champeret, Porte de Champeret - Paris 17e

Fanny Alloing moule des corps qu’elle traite comme des chrysalides, des écorces, des enveloppes humaines vidées de leur substance.
Elle estampe ses moulages en plâtre avec de fines couches successives de terre puis les soumet à une cuisson raku. Il en résulte des volumes expressifs mais fantomatiques. Ils semblent avoir souffert de la rude épreuve du feu, laquelle les a abîmés et vidés de leur contenu, tout en conservant leur forme devenue simultanément spectrale et tangible. Il n’en reste plus que la fine écorce, une peau transformée en croûte fragile, protection dérisoire d’une béance désespérante...
Métaphore de la condition humaine, de la difficulté de s’affranchir de ses propres limites, les oeuvres de Fanny Alloing prennent toute leur signification quand elles sont accompagnées de son triptyque vidéo mettant en scène un corps féminin appliqué à se libérer des bandelettes qui l’enferment.

Louis Doucet, vice-président de MAC2000

http://www.macparis.org

Design graphique de l’affiche : Célia Delaleu